Accueil » Découverte » Les murs en pierres sèches de l’Hérault

Les murs en pierres sèches de l’Hérault

Commentaires récents

Geay.daniel sur Les « Sètches Pires…
Jean-Luc LEMAIRE sur Meilleurs voeux 2017
bernard sur Meilleurs voeux 2017
Daniel geay sur Meilleurs voeux 2017
blupech sur Meilleurs voeux 2017

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Carte_HeraultL’Hérault est un département français qui tire son nom du fleuve côtier qui le traverse. Il fait partie de la région Languedoc-Roussillon.

Si l’Hérault est connu pour ses plages, son climat méditérannéen, son vignoble – « Salut à toi, puisque tu as le succès, puisque tu fais de tes vignerons des multimillionnaires, ô Hérault rouge, ô Hérault vainqueur, source intarissable du vin populaire, métropole de ce pinard démocratique, devenu indispensable aux citoyens conscients. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité, 1931) « , ses villes et villages pitorresques que sont St Guilhem-le-désert, Béziers ou Pezennas et ses sites naturels hors du commun – le curieux lac du Salagou et l’invraisemblable site de Navacelles, son territoire monte régulièrement mais rapidement du niveau de la mer vers la moyenne montage en direction du Tarn.

Carte_Herault_1

La géologie joue un grand rôle dans la diversité et les contrastes des paysages de l’Hérault. Le territoire possède des formations très différentes qui remontent à 500 à 600 millions d’années. De fait, l’histoire géologique a laissé son empreinte dans l’espace selon quatre secteurs correspondants aux quatre ères : ère primaire au nord-ouest avec les montagnes, ère secondaire au nord-est avec les garrigues et les causses, ère tertiaire sur la moitié sud avec les plaines, ère quaternaire pour le littoral et le creusement de l’ensemble des vallées.

Au nord-ouest du département, les montagnes héraultaises sont constituées des roches les plus anciennes : gneiss, schistes et micaschistes

Il s’agit de dépôts des mers de l’ère primaire, accumulés durant 250 millions d’années, puis métamorphisés, c’est-à-dire transformés en profondeur, par suite de la surrection de la montagne hercynienne. Les montagnes héraultaises forment ainsi l’extrémité sud du Massif Central, lui aussi issu du plissement hercynien, comme les Ardennes, la Bretagne, les Vosges, les massifs des Maures et de l’Esterel. C’est ce métamorphisme qui transforme les argiles en schistes et les calcaires en marbres : les schistes s’observent dans les avants-monts, les monts d’Orb, les monts Caroux, de l’Espinouse et du Somail, les vallées de l’Orb, du Jaur et de la Salesse ; ils sont visibles dans les ressauts rocheux ou dans les murs et murets.  Les mouvements ont intensément fractionné les schistes, les rendant à peu près inaptes à la construction ; en revanche les sols ainsi formés sont favorables à la vigne.

Source: http://atlas.dreal-languedoc-roussillon.fr/Herault/fondements12.asp

.

Le sud de la France est riche en murs de séparation en pierres sèches: il s’en rencontre de la Provence aux Alpes de Haute-Provence en passant par le Var.

Quelle surprise cependant de retrouver à près de 1.000 km de chez nous des murs, parfois imposants, de pierres sèches de schiste !

Il y en a partout: murs de séparation de vignes, murs de soutènement en bors de routes ou dans les vilages, il n’est pas rare d’en découvrir également dans les montagnes, signes du travail des bergers d’antan.

.

Village de Fos

Certains murets sont en piteux état. Cependant, le pays semble se rendre compte de la richesse de son territoire et des murets sont restaurés avec savoir-faire.

.

Au hasard d’un détour, au fond des bois, dans les monts, une vision étrange: des centaines et des centaines de mètres de murs en pierres sèches.

This slideshow requires JavaScript.

Si ce n’était les cigales, on se sentirait explorateur à la recherche de mondes perdus au fin fond des forêts tropicales de l’Amérique centrale.

.

Les Moulins de Faugères

Faugères est le siège de l’association « Pierres Sèches »,  association de sauvegarde du patrimoine des hauts cantons de l’Hérault (http://pierreseche.net).

Avouons-le, c’est cette association qui nous a donné l’idée de créer les Sètches Pires sous sa forme actuelle.

L’association a notamment restauré les murs aux alentours des 3 moulins de Faugères ainsi que plusieurs capitelles, appelées localement des carabelles, ces petis abris temporaires faites en pierres sèches et sans liant, serant à s’abriter et à protéger les outils et à stocker les petites récoltes.

.

Les jardins de Pézènes-les-Mines

..et une pensée spéciale à Stéphane des Fourmis.

.

Le site grandiose de Navacelles…

… avec ses murs surmontés de pierres clavées de couronnement…

.

… et un travail extraordinaire de taille en triangle pour ces pierres clavées de couronnement dans le village même.

.

Notre-Dame de Capimont (Lamalou-les-Bains)

Formidables et curieux dessins dans ce mur de soutenement.

.

Montesquieu

Et ces tout aussi curieuses insertions de pierres clavées au sein du mur. Elles sont remarquables et témoignent d’une technique et d’un art que nous ne possédons pas encore.

.

Celles

Les murs bruns du bord du Salagou. Quoiqu’il faille bien avouer qu’ici, la terre est utilisée comme liant.

Qu’importe finalement puisque les murs sont beaux.

Photos de Thibaut Westhof

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d bloggers like this: