Accueil » Dans le monde » Les « crêtes à cayaux » de Blaton (Bernissart)

Les « crêtes à cayaux » de Blaton (Bernissart)

Bernissart est célèbre dans le monde entier par ses fameux dinosaures et, pourtant, ce n’est pas la seule chose dont la région peut s’enorgueillir, loin de là.

Blaton_Chapelle

Entre l’E42 et le canal Blaton-Ath, le village de Blaton (province de Hainaut) possède un formidable patrimoine de murs en pierre sèche surmontés de pierres placées sur chant, les « crêtes à cayaux ».

Ici, comme chez nous, ces murs étaient plus nombreux autrefois qu’aujourd’hui car ces murs sont anciens, construits pour la plupart avant la première guerre mondiale. Certains datent même de la fin du 18è siècle.

Les murs sont construits en grès dit « grès de Blaton »; ce grès est appelé localement « pierre de sable ». Comme en Ardenne, on rencontre essentiellement des murs de soutènement et des murs de séparation.

Les pierres, extraites sur place, servaient également à la construction de routes ou d’habitations.

Avec les années, la technique de construction de ces murs a disparu ; les murs anciens s’écroulant, ils étaient simplement démontés et remplacés par d’autres moyens ou matériaux. En 1999, des habitants de Bernissart se sont rendus compte de la disparition de ces murs et ont alors constitué un groupe de travail recensant puis restaurant les murs de pierre sèche.

Depuis, ce groupe est toujours actif, réalisant chaque année plusieurs chantiers-écoles en collaboration avec les Compagnons bâtisseurs, la FRW et la commune de Bernissart.

Un nouveau w.e. chantier sera d’ailleurs organisé le w.e. du 26 & 27 avril 2014.

Pour toute information, contactez Nathalie Squerens de la Fondation rurale de Wallonie au 068/64 66 29 – E-mail: wallonie.picarde@frw.be

Ces différents partenaires ont également réalisé un circuit touristique de 6 km permettant de découvrir les anciens lieux d’extraction des pierres, les murs restaurés, la réserve naturelle de la Grande Bruyère et le canal Blaton-Ath.

Durant la saison touristique, d’avril à septembre, des balades commentées sont régulièrement organisées.
Renseignements et réservations auprès de Freddy Bruneel (0472/28 09 12).

panor.mur couvert

La technique de construction des murs de grès ressemble fortement à la nôtre :

  • les fondations ne sont nécessaires que si le sol le demande
  • les pierres les plus grandes et les plates (les platous) serviront à la couverture du mur
  • la largeur de la base suit également la règle du 1/2 (70 cm de largeur pour une hauteur de 1,40 m).
  • les vides sont emplis de caillasse (l’équivalent de nos chips à nous) et les boutisses contribuent à stabiliser le mur.
  • Les murs de soutènement ont un fruit plus important que pour un mur de séparation : il sera de 7 %. Pour rappel, le fruit proposé chez nous est de 8 à 15 % selon les cas.
  • Différence notable, les « platous » seront placés presque verticalement donnant aux murs cet aspect si particulier les murs de crêtes à cayaux de Blaton. C’est cependant la solution qui a été prise par notre maître es-pierre Bernard pour l’un des murs du jardin du Curé à Tavigny.

Réalisation d’un superbe arc de décharge en pierre sèche

Sources

Toutes les photos proviennent du site Internet des « Crêtes à Cayaux » et sont reproduites ici avec leur aimable autorisation.

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d bloggers like this: