Accueil » chantier » Wandebourcy, 17 mai 2014

Wandebourcy, 17 mai 2014

Commentaires récents

Jean-Luc LEMAIRE sur Meilleurs voeux 2017
bernard sur Meilleurs voeux 2017
Daniel geay sur Meilleurs voeux 2017
blupech sur Meilleurs voeux 2017
blupech sur Si vous oubliez…

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Grosse journée de travail à Wandebourcy ce samedi 17 mai !

Il s’agissait de notre 3ème chantier sur ce long mur de xx mètres et le mauvais temps du mois de mars ne nous avait pas permis de terminer entièrement le 2ème chantier.

Aujourd’hui, le temps est au beau fixe, pas un nuage ou presque dans le ciel ; une température idéale…du moins en début de matinée car, au fur et à mesure, la chaleur s’installa de plus en plus et les pierres se firent de plus en plus lourdes.

Alain, d’ailleurs, en rapetissait à vue d’œil.

Mais le travail ne ralentit pas et même la pause de midi (barbecue et quelques bouteilles de vin – on ne se refait pas) n’entama pas notre ardeur…d’avance, bien sur.

Le tas de pierre, bien disposé sur la bâche en mars, diminuait à vue d’œil et il fallu taper dans le stock amené par Kevin.

Alain mania la masse avec courage et dextérité, faisant, d’une « pèsante » pierre, deux autres plus maniables et n’hésitant pas à retailler les coins et les bosses pour avoir ce qu’il voulait.

Albert, à genoux, passait commande de pierres comme au magasin : « il me faudrait une petite pierre de 15 cm sur 25 et une autre triangulaire avec un bout arrondi ! ».

Jean-Noël s’occupa de l’escalier qu’emprunte déjà Hubert, le grand-papa de Kevin, qui vint d’ailleurs nous rendre visite en vélomoteur lors de notre pause de midi.

Sinon, que vous dire d’autre ?

Que finalement, tous comptes fait, nous préférons, casaniers que nous sommes déjà devenus, notre schiste à nous plutôt que les pierres à Blaton J.

Qu’évidemment, nous avons « jasé » sur les absents qui avaient tort de ne pas être là. Inventer l’excuse des 80 ans de sa sœur pour ne pas venir, fallait le faire tout de même. Ou encore, qu’on devait rester à la maison pour soigner son mari. Ou encore, pas d’excuse du tout, ce qui est encore pire.

Que Monique alla chercher son âne (pas Jean-Noël ; l’autre, Zoé) pour lui faire faire une petite promenade.

Que Jean-Noël essaya toutes les manières possibles de manipuler une pelle.

Que nous n’avons pas vu l’heure passé ce samedi et qu’il était fort tard, tous comptes fait, lorsque nous fîmes la traditionnelle photo dessus le mur (puis bûmes la non moins traditionnelle bière offerte de fin de chantier).

Que nous vous donnons rendez-vous pour le 21 juin, probablement chez notre ami Bernard V.

Mais n’en oubliez pas la fête de la pierre sèche les 13 & 14 juin à Wibrin. 

Jacqueline & Albert, Monique & Jean-Noël, Ghislaine & Michel, Amandine, Jeannine, Olivier, Alain et Thibaut

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d bloggers like this: