Accueil » Presse » L’Avenir – De véritables passeurs de patrimoine – 07/03/2015

L’Avenir – De véritables passeurs de patrimoine – 07/03/2015

Commentaires récents

Jean-Luc LEMAIRE sur Meilleurs voeux 2017
bernard sur Meilleurs voeux 2017
Daniel geay sur Meilleurs voeux 2017
blupech sur Meilleurs voeux 2017
blupech sur Si vous oubliez…

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

 

De véritables passeurs de patrimoine – 07/03/2015

HOUFFALIZEL’association «les setches pires» rassemble des passionnés de constructions en pierres sèches. Ils restaurent, informent.Ils se définissent eux-mêmes comme une «bande de joyeux lurons.» Pourtant, derrière la belle ambiance qui est de mise dans le groupe, ils sont de véritables passeurs du patrimoine. «Ils» ce sont les «setches pires», en français, les «pierres sèches.» Tout a débuté par un projet du Groupe d’Action Locale (GAL) Pays de l’Ourthe visant à remettre en lumière cette technique ancestrale de construction. À la tête de ce projet, Nathalie Malmedier. Intarissable sur le sujet, elle a pris son bâton de pèlerin: inventaires, sensibilisations et enfin plusieurs formations mises sur pied, autant pour les professionnels que pour les particuliers.Noyau durLa machine était en marche: «À l’issue de ces formations qui duraient plusieurs jours, nous nous sommes dit, à plusieurs, que ce serait ridicule que tout s’arrête là», explique Thibaut Westhof, une des âmes de ces «setches pires.»Aujourd’hui, ils sont une vingtaine à composer le «noyau dur» de l’association. «Mais nous avons une liste de 200 personnes intéressées par nos projets. Ils viennent de la région de Houffalize, Bastogne, La Roche-en-Ardenne mais également de la région liégeoise ou encore du grand-duché de Luxembourg», commente notre interlocuteur. La démarche du groupe s’articule sur plusieurs points: tout d’abord la sensibilisation à ce patrimoine qu’ils sauvent de l’oubli: «Dans ce cadre, nous avons participé à la fête des vieux métiers à Vaux-Chavanne, au salon Batimoi ou encore à la fête du Parc naturel des 2 Ourthes», souligne Thibaut Westhof. Ce dernier rêve de formations qui pourraient être mises sur pied, à l’instar de ce que le GAL avait organisé.

Restauration voire construction

Second axe mis en avant par le groupe: la restauration voire la construction de murs: «Ce n’est pas facile de restaurer un mur, surtout tout seul. L’idée est donc celle de: viens chez moi me donner un coup de main pour mon mur et je vais chez toi faire la même chose», enchaîne-t-il.

Et l’idée plaît. Plusieurs chantiers ont déjà été réalisés en 2014 et un copieux programme est déjà planifié pour les prochains mois: «Nous nous retrouverons le 3e week-end de chaque mois, à partir de mars. Cette année, notre travail sera étalé sur un week-end et non plus la seule journée du samedi», note encore Thibaut Westhof. Du pain sur la planche en perspective pour ces «setches pires.»

Elles qui veulent que ces gestes d’artisans se perpétuent et que tous prennent conscience de ce patrimoine méconnu et malheureusement parfois détruit.

Jean-Michel BODELET (L’Avenir)http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20150306_00612433
Advertisements

3 commentaires

  1. daniel. dit :

    Des passionnés comme nous à Faugéres……

  2. […] L’Avenir – De véritables passeurs de patrimoine – 07/03/2015 […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d bloggers like this: