Accueil » Technique » Considérations sur les drains en pierres sèches

Considérations sur les drains en pierres sèches

Commentaires récents

Jean-Luc LEMAIRE sur Meilleurs voeux 2017
bernard sur Meilleurs voeux 2017
Daniel geay sur Meilleurs voeux 2017
blupech sur Meilleurs voeux 2017
blupech sur Si vous oubliez…

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

P1110447
Il s'agit ici, évidemment, d'une doublure par une calade d'un drain moderne en plastique et géo-textile.

Jadis, les drains pouvaient être réalisés par des calades drainantes. 
On effectuait une tranchée, contrairement à ma réalisation on garnissait les côtés de bottes de paille de chaume (dans notre région d'Ardenne, il
s'agissait de paille de seigle moissonnée à la main). 
Dans d'autres régions, ça peut être de l'osier, certaines variétés de roseaux imputrescibles, etc...

Les pierres sont ensuite dressées sur chant de joue à joue de tranchée suivant le débit d'eau plusieurs couches de calades pouvaient être
réalisées.
P1110452
Ensuite, sur la dernière couche de calade (sur les photos il n'y en a qu'une), on y place des pierres à plat en guise de couvercle.
Sur le couvercle de pierres, on place une nouvelle couche de chaume bien serrée et on remblaie le travail.  

Alain Redotté
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d bloggers like this: