Accueil » Littérature » Les secrets de l’univers

Les secrets de l’univers

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Advertisements

Les pierres connaissent tout des secrets de l’univers.
Elles contiennent, enfouie dans leur mémoire, la mystérieuse extase qui fut à l’origine de notre monde.
Et c’est dans un temps hors de notre temps, complices de l’eau venue des étoiles et du formidable éclat de la lumière solaire, qu’elles virent un miracle tellement extraordinaire que les hommes, plus tard, l’attribueront aux divinités.
Un miracle fabuleux que pourtant, chaque être, à sa façon, perpétue depuis la nuit des temps. Le miracle de la vie.

Mais tandis que l’eau chante et court, que la lumière rayonne et joue avec l’ombre, les pierres, elles, se sont installées dans le silence et l’immobilité.
Pourtant je vois bien, moi qui les caresse chaque jour du regard et de la main, que si leur discrétion est réelle, leur inertie, elle, n’est qu’apparente.

Les pierres frémissent, savez-vous ? Elles chantent même, enfouissant leur voix caverneuse ou cristalline sous les ailes du vent, et frissonnent, se fissurent ou éclatent les soirs de lune ou de grand froid.
(…)
Le langage des pierres est comme une onde, une vibration, un grand frisson.
Il touche à la partie invisible du monde, celle où l’on s’avance en fermant les yeux.
C’est un appel au recueillement.
Le regard s’est tourné vers l’intérieur et les bouches se sont tues.
Alors commence à monter le chant des pierres.
Rythme imperceptible, comme la pulsation d’un cœur dans la poitrine du monde.
Harmoniques cristallins. Légèreté suprême. Ordre du cosmos qui échappe à tout entendement.
Autres dimensions, profondes et insondables mais accueillante. 
Autres perceptions, fines et délicates, métaphysique.

Immanence de la pierre et transcendance de l’homme. L’homme qui a pris refuge.
En son fort. Son for intérieur.
Ainsi, lentement, doucement accordant son cœur à la beauté de cette musique intemporelle, il peut se mettre en résonance et s’unir au monde. Et à son chant.

Extrait de « Le secret des pierres, petite célébration du monde minéral »,
Marie Chastel, pages 13 et 71, éditions Transboréal 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d bloggers like this: