Accueil » chantier » Les Sètches Pires à Fos, en guise de bilan

Les Sètches Pires à Fos, en guise de bilan

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Advertisements

Que dire du stage des Sètches Pires à Fos ?
Comment le résumer ?

En quelques mots ? En quelques images ? En quelques phrases ?

La pierre ?
Du grès schisteux plutôt que du schiste (enfin, on le suppose, notre expert n’étant pas de la partie); pierre polyforme, difficulté supplémentaire mais vite surmontée, même par les novices.
Un beau mur sur le boulodrome, un mur de couverture à l’entrée du camping et un autre sur la restanque la plus basse. Ce dernier mur n’était pas prévu mais une belle longueur a été faite cependant.
Nous avons vu des capitelles dans le brouillard, un moulin dans le vent, des murs de pierres sèches trempés, mais pas autant que nous.

Le temps ?
Un jour de grand vent à faire envoler un Albert, un jour de chaleur et de soleil à faire fondre un fondant au chocolat, une moitié de jour potable, sans plus et une fin d’après-midi et une soirée dans une drache nationale typiquement de chez nous (enfin, avant le changement climatique), un retour dans les embouteillages pour les uns, sous la neige pour les autres. Hé oui, on est en mai et dans le sud de la France, pas sous le soleil de Belgique.

Le test de qualité?
Les 6 bouteilles de rosé de Fos et les 8 de rouge ont été testées dès la fin du second jour.
Imaginez donc notre embarras pour la suite du stage ! Boire de l’eau ? Boire du coca ? Boire de l’Orangina comme Albert 1er ?
Nous avons été très raisonnables chez nos amis viticulteurs, Sarah et Simon, mais beaucoup moins dans l’achat de bouteilles.
En l’absence de brâme (pour toute explication, voir le compte-rendu du stage d’il y a 2 ans), nous avons eu un cours très intéressant sur la culture de la vigne et l’assemblage des vins.

Sachez ensuite que nous avons un nouveau bourgmestre; il s’appelle Albert et il a accepté de prendre en main la destinée de la commune, peu importe laquelle, d’ailleurs.
Plus besoin donc d’aller à des élections aussi vaines qu’un vaisseau sanguin (haha, elle est excellente, celle là, non ?).

Apprenez aussi qu’Olivier et Marie se sont découverts, à leur très grande surprise, deux enfants supplémentaires, Stéphane et Valentin, sur le marché de Pézenas, au stand charcuterie.
A notre surprise aussi d’ailleurs mais tous, nous avons vite adopté ces deux enfants remuants. N’est-ce pas vrai, Mamy Jacqueline et Tati France ?
Que les deux D’jaunes se sont vite intégrés au groupe même si, apparemment, ils doivent arrêter la voiture dans laquelle ils se trouvent tous les 5 km pour un petit besoin.
Qu’on rencontre des djins d’ Tav’ny dans les rues de Pézenas ! J’m’étais bien dit: « Mild’ju (c’est pas grave de dire mild’ju, les autochtones ne comprennent pas le wallon), Sylvie a un sosie dans l’Hérault ! ».

Que dire encore ?
Fos Pierres sèchesLa nourriture a été aussi excellente que plantureuse. Thibaut s’est découvert une passion: le fondant au chocolat, crème fraiche.
La tête des Français, samedi soir, que nous en avons tous eu alors qu’eux n’avaient droit qu’à de bêtes cornets de glace !
Dans la brassucade, on ne mange pas les algues, non, non, non.
La paëlla met un temps fou à cuire quand elle est faite à l’extérieur et qu’une tempête se déchaîne.
Les boissons…bon, passons. Sachez tout de même que Claire n’a jamais autant mangé et ni autant bu en une semaine que cette semaine de stage. Cette semaine et quelques suivantes, ce sera régime pour tout le monde.
Pouvez-vous croire que Jacqueline n’accepte que des bouteilles pleines sur les tables ?
« Je vous en apporte une autre ? »
« Oh non ! » – Exclamation horrifiée – « On en veut une pleine ! »

Des chocs culturels ?
Plein, il y en a plein ! 
Le Mont Marcou est plein de pierres; mais alors là, plein de chez plein de chez plein. Et nous qui nous arrêtons sur le bord d’une route ardennaise pour ramasser une belle pierre aperçue !
La salade de tomates peut se manger toute seule, sans attendre le plat principal.
Même quand il n’y a plus de fondant au chocolat, il en reste encore. Même chose pour la brassucade, la paella et les saucisses à midi.
Laurent et Guillaume sont des forçats de l’animation culturelle, jouant aux boules en plein cagnard. Proprio de camping, quel métier de bagnard !
Le chiffre Wit n’est pas connu des Français du sud. Pas plus que le mot Cwite qui se dit de l’état dans lequel on se trouve après avoir bu un cubi de rosé. Ce que nous n’avons pas fait, non, non, non.
Le mot Cwir non plus n’est pas connu mais je n’en dirai pas plus.

Nous avons remarqué que Luc, à l’achat de son nouveau casque, ressemblait, soit à Sean Connery, le père d’Indiana Jones dans la Dernière Croisade, soit à un missionaire de Tintin au Congo. Christine fera son choix.
Avec le ParrAlain, nous étions bien protégé dans les rues du ghetto de Pézenas.
Nous avons aussi découvert que Bologne était en France et qu’un Liégeoise pouvait avoir l’accent chantant de Toulouse.

Enfin, parfois, il ne faut pas croire son GPS, surtout dans le village de Fos.
Waze a été un ami…jusqu’au trajet du retour. Qué bord d’aile ! Jamais vu des embouteillages pareils !

Et j’en ai passé !
Tous les fous rires, tous les jeux de mots, toutes les blagues… que du bonheur !

Bref, une formidable aventure que les Sètches Pires renouvelleront certainement dans un ou deux ans. 

Avec un groupe pareil, on élèverait des murs sur la planète Mars pour la Nasa.

Mais ne leur dites pas; il parait qu’il n’y a pas de vignes sur Mars.

Fos Pierres Sèches Thibaut Westhof

Advertisements

2 commentaires

  1. Bologne dit :

    Résumé parfait et hilarant… Il n’y manque que le son de la bonne humeur !

  2. geay daniel dit :

    En souhaitant que ce séjour laisse des traces dans votre mémoire…..DANIEL.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d bloggers like this: